Librairie le Marque Page
Saint-Marcellin
  • Méridien Zéro - Mourareau

    AU VENT DES ILES - Mars 2020

    Bleu est amoureux de Rose et ils ont ensemble un bichon maltais, Trézor. Habitants un Paris apocalyptique, un rêve vient soudain les titiller : partir aux antipodes, à Tahiti. Entre fable apocalyptique déjantée et dystopie absurde, le tout recouvert d'une bonne dose d'humour noir, un roman qui vous embarque, vous secoue bien fort et vous repose ailleurs.
    Lu et aimé par Jérôme

  • 4e de couv

    Bleu, larvé dans son canapé, déambule avec paresse devant les programmes insignifiants du télécran. Le président est mort sous des mégaoctets d’insultes mais il s’en inquiète peu, il est en rade de clopes. Au travail règne l’ambiance tortionnaire des cols blancs rangés en batterie, répondant à des ordres brûlants depuis leurs cubiques. Il se sent claquemuré dans cette ville ravagée. Bientôt elle l’aura englouti comme ces millions d’existences anonymes. Un documentaire lui murmure « TA-HI-TI » et ces trois syllabes font tilt dans sa tête de branlomane végétatif. Intérieurement, c’est l’appel de la forêt. Dehors — le déluge. Lui rêve de troquer une nécropole pour de délicieux jardins abandonnés mais ni Rose, sa belle revenue en train du Sud, ni Trézor son bichon maltais obsédé, ne semblent convaincus par ces idées saugrenues. Leur embrigadement spontané en quête de pays neuf reste conditionné par l’avachissement moutonnier de nos aventuriers autoproclamés.

    Méridien Zéro - Mourareau
    Au Vent des îles


  • Murène - Valentine Goby

    Actes Sud - RENTREE LITTERAIRE 2019

    J'ai deux bras, il n'en a plus. Et pourtant, il nage beaucoup mieux que moi. François est un héros avec des pouvoirs surnaturels : des pouvoirs qui ne semblent rien à un humain valide. Mais Valentine Goby vient nous le rappeler, avec la sensibilité et l'acuité qu'elle nous montre roman après roman : ce combat d'un homme pour sa vie et sa dignité est le combat de tous pour une place dans notre monde et notre société. Quelle place pour les personnes handicapées dans la société des années 50-60? Et quelle place pour elles aujourd'hui? Quelle place pour chacun de nous, avec nos défauts et notre héroïsme du quotidien, au sein la société? Tout cela et bien plus à travers un regard profondément humain sur la reconstruction d’un homme.
    Une écriture limpide et délicate, un roman magistral.
    Lu et aimé par Jérôme

  • 4e de couv

    Hiver 1956. Dans les Ardennes, François, un jeune homme de vingt-deux ans, s’enfonce dans la neige, marche vers les bois à la recherche d’un village. Croisant une voie ferrée qui semble désaffectée, il grimpe sur un wagon oublié… Quelques heures plus tard une enfant découvre François à demi mort – corps en étoile dans la poudreuse, en partie calciné. Quel sera le destin de ce blessé dont les médecins pensent qu’il ne survivra pas ? À quelle épreuve son corps sera-t-il soumis ? Qu’adviendra-t-il de ses souvenirs, de son chemin de vie alors que ses moindres gestes sont à réinventer, qu’il faut passer du refus de soi au désir de poursuivre ? Murène s’inscrit dans cette part d’humanité où naît la résilience, ce champ des possibilités humaines qui devient, malgré les contraintes de l’époque – les limites de la chirurgie, le peu de ressources dans l’appareillage des grands blessés –, une promesse d’échappées. Car bien au-delà d’une histoire de malchance, ce roman est celui d’une métamorphose qui nous entraîne, solaire, vers l’émergence du handisport et jusqu’aux Jeux paralympiques de Tokyo en 1964.


    Murène - Valentine Goby
    Actes Sud, Août 2019. 21.80€


  • Roi par effraction - François Garde

    Gallimard, collection Blanche - RENTREE LITTERAIRE 2019

     Joachim Murat est emprisonné après avoir tenté de reprendre son trône du royaume de Naples. Les cinq jours qu’il passe au cachot sont l’occasion de repenser à sa vie et à son sens. Lui, le fils d’aubergiste, a forgé son destin au sein de l’armée, l’attachant à celui d’un général corse bientôt empereur : Napoléon Bonaparte. Entre remémoration du passé et méditation sur la mort prochaine, l’amour ou la gloire, François Garde nous fait le récit de ces derniers jours avec son érudition et sa fantaisie habituelles. Sans morale particulière mais avec la juste touche pour rendre attachant ce personnage bourré de contradictions.
    Lu et aimé par Jérôme

  • 4e de couv

    «Vous, roi de Naples? Le titre dont vous vous parez n’existe pas. Le droit de conquête est réservé aux princes. Un aventurier ne saurait s’en prévaloir. Vous n’êtes... rien, Monsieur.»
    En 1815, Joachim Murat tente de reconquérir le trône de Naples, qu’il vient de perdre après six ans de règne. L’ascension de ce fils d’un aubergiste du Quercy, devenu général de la Révolution puis maréchal d’Empire, n’avait jusque-là jamais connu d’autres limites que la volonté de Napoléon. Le destin de celui que Caroline Bonaparte avait choisi pour époux s’arrête brutalement. Capturé, jeté en prison, il est exécuté le 13 octobre 1815. Roi par effraction raconte la trajectoire d’un homme devenu roi en forçant les portes de l’Histoire.


    Roi par effraction, François Garde
    Gallimard, collection Blanche 20€


  • Cadavre Exquis - Agustina Bazterrica

    Flammarion - Rentrée Littéraire 2019

    Et si les animaux avaient tous disparus de la surface de la terre ? Et si l’envie de viande était si forte que le cannibalisme avait été légalisé et organisé ? Avec une précision froide et clinique, Augustina Bazterrica nous plonge dans un monde ou le bétail animal a été remplacé par du bétail humain. Et nous fait suivre un homme, travaillant dans un abattoir, dans ses incertitudes, ses doutes, son humanité et son inhumanité. Un roman glaçant et émouvant
    Lu et aimé par Jérôme

  • 4e de couv

    Un virus a fait disparaître la quasi-totalité des animaux de la surface de la Terre. Pour pallier la pénurie de viande, des scientifiques ont créé une nouvelle race, à partir de génomes humains, qui servira de bétail pour la consommation.Ce roman est l’histoire d’un homme qui travaille dans un abattoir et ressent un beau jour un trouble pour une femelle de « première génération ». Or, tout contact inapproprié avec ce qui est considéré comme un animal d’élevage est passible de la peine de mort. À l’insu de tous, il va peu à peu la traiter comme un être humain. Le tour de force d’Agustina Bazterrica est de nous faire accepter ce postulat de départ en nous précipitant dans un suspense insoutenable. Roman d’une brûlante actualité, tout à la fois allégorique et réaliste, Cadavre exquis utilise tous les ressorts de la fiction pour venir bouleverser notre conception des relations humaines et animales.

    Traduction (Espagnol) : Margot Nguyen Béraud

  • MIND MGMT - Matt Kindt

    MONSIEUR TOUSSAINT LOUVERTURE

    Mind MGMT est le premier tome de la nouvelle série de Matt Kindt, qui mélange avec bonheur comics à la Marvel, thriller et anticipation.
    Manipulation mentale, superpouvoirs, manipulation des masses, un climat paranoïaque est vite créé qui fascine et nous emporte totalement.
    Graphiquement riche et original on n'attend qu'une chose : le deuxième tome.
    Lu et aimé par Jérôme

  • 4e de couv

    Une série d’espionnage paranormale ambitieuse, haletante du début à la fin, à mi-chemin entre Inception et Jason Bourne. Un style graphique façonné d’aquarelles qui renouvelle les codes visuels du comics. Un jeu permanent avec le lecteur, où chaque détail rend l’univers du MIND MGMT plus palpable et solide.

  • Vagabondages - Lajos Kassàk

    SEGUIER collection L'indéfinie

    En 1909, un jeune issu d'un milieu ouvrier pauvre décide de quitter Budapest à pied pour rallier Paris, lieu par excellence des agitations artistiques et révolutionnaires. Vingt ans plus tard, il raconte ce périple dans un livre où les situations rocambolesques et l'humour flirtent avec un éloge de la liberté autant que de l'oisiveté. Lajos Kassak deviendra par la suite un poète et un peintre renommé, proche des mouvements dadaîste et surréaliste, et le récit jubilatoire de ce voyage, fondateur autant que vain, est à dévorer furieusement.
    Lu et aimé par Jérôme

  • 4e de couv

    « Nous philosophions absurdement, et la vie autour de nous déferlait. »
    Qui n’a jamais rêvé de tout plaquer pour prendre la route ? Nous sommes en 1909, Lajos Kassák a 22 ans et plus d’une raison d’y songer. Partout en Europe, une effervescence artistique et révolutionnaire fait trembler l’ancien monde sur ses bases… et le jeune Hongrois a bien l’intention de prendre part à la mêlée. Sur un coup de tête, il décide de quitter Budapest pour rallier à pied l’épicentre de l’agitation : Paris. C’est le point de départ d’une odyssée picaresque et libertaire qui le mènera d’un bout à l’autre du continent. En chemin, il croisera la route de l’écrivain anarchiste Emil Szittya, avec qui il s’initiera raffinements et aux combines de la vie de bohème. Les tribulations des deux amis sont une cascade de situations burlesques et de dialogues truculents dont l’humour n’a rien perdu de son mordant. Ode iconoclaste à l’oisiveté, Vagabondages est un anti-roman d’apprentissage où l’on s’instruit, littéralement, dans l’art de ne rien faire. Une pépite oubliée de la littérature hobo, à ranger d’urgence entre Kerouac et le Jack London des Vagabonds du rail. 

    Vagabondages, Lajos Kassàk
    Traduit du hongrois par Roger Richard


  • L'étrange histoire du collectionneur de papillons

    FLEUVE EDITIONS - RENTREE LITTERAIRE 2019

    Un roman qui file sur les chapeaux de roues en suivant les aventures de Llew, jeune gallois désœuvré qui glande aux États-Unis. Le hasard le fait rencontrer Joe Bosco et sa famille plutôt décalée et il se retrouve enrôlé avec pour mission de vendre des papillons. Et peut-être même LES papillons, ceux pour qui des gens seraient prêts à payer des fortunes. Ceux pour qui on pourrait finir en prison. Une aventure onirique, un road-trip burlesque et tragique, un roman facétieux
    Lu et aimé par Jérôme

  • 4e de couv

    1980, États-Unis. Llew Jones, jeune Gallois d’une vingtaine d’années, souhaite voir les États-Unis et écrire le roman de sa vie. Installé depuis peu dans la demeure de sa tante dans les montagnes Catskills, il passe son temps à flâner, fumer de l’herbe et lire. Un beau matin, alors qu’il est plongé dans sa lecture au bord d’une rivière, un homme étrange l’aborde. Joe Bosco, vendeur de papillons aussi charismatique qu’exaspérant, lui propose de l’accompagner à travers le pays pour développer son commerce de specimens rares. Commence alors un voyage extraordinaire qui finit pourtant par échapper à leur contrôle, le jour où Joe disparaît. Llew se retrouve en prison et il n’a plus qu’une seule chance pour s’en sortir : convaincre tout le monde que sa version des faits est la bonne.

    L'étrange Histoire du collectionneur de papillons 
    Rhidian Brook. Roman traduit par Hélène Amalric
    Fleuve Editions, 21.90€


  • Le Cœur de l'Angleterre - Jonathan Coe

    GALLIMARD COLLECTION DU MONDE ENTIER - RENTREE LITTERAIRE 2019

    Dix années anglaises, de l’élection de David Cameron au Brexit. Le racisme, la haine des élites, le conflit des générations ou celui des classes sociales, tout passe à la moulinette de l’humour et de la finesse de Jonathan Coe. La famille Trotter et ses amis nous fait vivre dix années anglaises, les année 2010, de l’élection de David Cameron au Brexit. On suit à travers eux les différents conflits qui agitent le Royaume Uni, raciaux, sociaux, politiques, de génération.
    Le tout avec l’humour, la pertinence et la finesse de Jonathan Coe, ses personnages attachants et son Angleterre si réelle.
    Lu et aimé par Jérôme

  • 4e de couv

    Comment en est-on arrivé là? C’est la question que se pose Jonathan Coe dans ce roman brillant qui chronique avec une ironie mordante l’histoire politique de l’Angleterre des années 2010. Du premier gouvernement de coalition en Grande-Bretagne aux émeutes de Londres en 2011, de la fièvre joyeuse et collective des jeux Olympiques de 2012 au couperet du référendum sur le Brexit, Le cœur de l’Angleterre explore avec humour et mélancolie les désillusions publiques et privées d’une nation en crise. Dans cette période trouble où les destins individuels et collectifs basculent, les membres de la famille Trotter reprennent du service. Benjamin a maintenant cinquante ans et s’engage dans une improbable carrière littéraire, sa sœur Lois voit ses anciens démons revenir la hanter, son vieux père Colin n’aspire qu’à voter en faveur d’une sortie de l’Europe et sa nièce Sophie se demande si le Brexit est une cause valable de divorce. Au fil de cette méditation douce-amère sur les relations humaines, la perte et le passage inexorable du temps, le chantre incontesté de l’Angleterre questionne avec malice les grandes sources de crispation contemporaines : le nationalisme, l’austérité, le politiquement correct et les identités. Dans la lignée de Bienvenue au club et du Cercle fermé, Le cœur de l’Angleterre est le remède tout trouvé à notre époque tourmentée.

    Le Coeur de l'Angleterre, Jonathan Coe
    Traduit de l'anglais par Josée Kamoun
    Gallimard, collection Du monde entier. 23€


Vous souhaitez partager un coup de cœur ?


Merci de renseigner ce champ
Merci de renseigner ce champ.
Merci de renseigner ce champ.
Merci de renseigner ce champ.
Merci de renseigner ce champ.